Et de 10 bougies pour l’ONG MPLCI : Cap sur 2020

10 ans sont passés depuis la création de l’ONG Mouvement pour la lutte contre l’injustice. 10 années de lutte acharnée contre la corruption et la mal gouvernance. La commémoration de cette date a eu lieu le  07 décembre 2016 dans un complexe hôtelier à Abidjan.

L’objectif de ces festivités était de faire le bilan de ces dix années d’exercice, mais surtout une communion entre les membres de l’Ong et ses partenaires. Ainsi, cet évènement a eu pour point culminant un panel de haut niveau et des communications de haute volée. Au  nom de la Fondation Friedrich Ebert Karamoko Diakité  a entretenu les invités de ce jour sur les questions de Gestion des conflits. Le programme d’Appui à la Bonne Gouvernance du PNUD s’est appesanti sur les questions de Gouvernance par la voie de Sékou Bamba. Monsieur Lucien Koffi, spécialiste des projets de la solidarité internationale  a modéré le  panel sur le thème « les ONG au service du développement social, de la promotion de la bonne gouvernance et des droits humains, quel contribution en faveur de la lutte contre les injustices ». Les échanges ont été fructueux et ont permis à tous ceux qui étaient présents de cerner l’opportunité de la lutte contre les injustices dans le développement social.

Au cours de son intervention à l’ouverture de la cérémonie, le président de l’ONG Soumahoro Brahima a fait un bilan des activités de son ONG. « Le bilan après 10 ans est positif. Beaucoup reste à faire, mais nous en avons parcouru du chemin dans notre lutte acharnée contre l’injustice sous toutes ses formes et la corruption », a-t-il indiqué. Ce moment de communion a mis en évidence le dévouement de l’ONG MPLCI au service de la communauté. Cela a également démontré le rôle important de cette ONG dans la société civile ivoirienne.

De par sa position stratégique, Soumahoro Brahima a pointé les pistes  d’amélioration pour l’avenir. Il a salué les efforts fait par le gouvernement dans la lutte contre les injustices sociale et la corruption. Mais il a plaidé pour qu’un suivi plus efficace soit fait par ses structures pour s’assurer que tous les ivoiriens les appréhendent et puissent les solliciter si le besoin se fait sentir.

A ce titre, l’ONG MPLCI a de nouveau  démontré la capacité de ses membres à partager  une même vision. Le bilan des préconisations formulées  depuis 2006 montre combien elles ont servis  d’ aiguillons pour orienter les choix de l’ ONG MPLCI  en définissant un certain nombre d’exigences et en rappelant régulièrement l’attachement  de l’ ONG MPLCI  à certains principes  comme la participation  des personnes et le décloisonnement  des politiques.

Une meilleure réponse à la question de la gouvernance  implique de conjuguer différentes exigences : Innovation dans les participations et organisations, recherche de l’efficience, Soucis de l’équité. Tels sont les principes  qui guident l’action de l’ONG MPLCI et de son équipe.

Cette célébration a donc été le cadre sensibilisation sur les bonnes pratiques dans la lutte contre l’injustice. Cela a également permis de vulgariser auprès du public cible, l’ensemble de ses missions au service de la communauté durant ces dix dernières années. Les résultats engrangés durant la période 2006-2016  s‘avèrent satisfaisant et donne d’espérer. Soumahoro Brahima et son équipe restent optimistes quant à la mise en  œuvre de son plan d’action 2017-2020.

Au regard des différentes réflexions menées, il a souhaité  que « les acquis des différentes consultations  servent de leviers pour hisser son organisation au rang des ONG  à fort potentiel de rendement, au service des communautés vulnérables, proche des pouvoirs publics et privées et des décideurs ».

Posted on: septembre 30, 2017, by : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *